top of page

KAMILA

Kamila est une entreprise que j’ai créé avec ma mère. C’est le fruit de la combinaison de nos deux prénoms : Kahina et Djamila. Kamila est une entreprise familiale et même dirai-je amicale puisqu’une amie est présente à nos côtés depuis le premier jour pour nous aider à développer le site internet et les réseaux sociaux.

Kamila propose des dattes fourrées et enrobées de chocolat pour encore plus de saveur et de gourmandise. Après un Master d’économétrie et de statistiques j’ai cherché un emploi. Puis la pandémie du Covid-19 a fait son apparition. Mes entretiens se sont annulés. Quelques mois plus tard, j’ai eu la perte d’un être cher. J’ai alors tout remis en question, et je me suis dit que si tout ça arrivait à ce moment de ma vie c’était peut-être que ma vie devait prendre un autre tournant.

J’ai alors décidé de me consacrer entièrement à cette idée que j’avais derrière la tête et l’aventure Kamila débuta ! Nous avons voyagé dans plusieurs pays et nous avons constaté qu’il y avait un grand nombre de variétés de dattes. Aujourd’hui, on en compte près de 300. Nous avons alors décidé de créer une alliance subtile entre le chocolat et le fruit du désert.

Française d’origine algérienne, nous proposons bien plus qu’une explosion gustative. Kamila représente notre double culture : La datte, produit du terroir algérien mariée au savoir-faire chocolatier français.


Cela fait maintenant un peu plus d’un an que nous avons créé Kamila. Nous travaillons avec un chocolatier en Ile-de-France qui utilise exclusivement du chocolat français. Nous nous rendons dans son laboratoire afin de dénoyauter les dattes, inspecter l’intérieur de celles-ci, les fourrer pour qu’ensuite le chocolatier puisse les enrober de chocolat et les décorer.

Notre produit est artisanal et qualitatif.

Kamila tend à se développer puisque la demande croît de façon constante. Pour cela j’ai suivi une formation de chocolat à l’Ecole de Boulangerie et de Pâtisserie de Paris. Nous avons pour projet d’avoir notre propre laboratoire afin d’être indépendantes et de pouvoir répondre à la demande qui est en hausse.






Comments


bottom of page